Comment devenir kinésithérapeute en france ?

Dans un premier temps, devenir kinésithérapeute en France nécessite l’obtention d’un diplôme d’Etat français ou Européen en kinésithérapie. Découvrez la formation de kinésithérapie proposée par l’ESEM France.

devenir kiné

Effectuer une étude de marché

Pour devenir kiné en France, il est d’abord fortement conseillé au jeune diplômé en kinésithérapie d’effectuer une étude de marché. Cette étude lui permettra d’analyser toutes les opportunités professionnelles disponibles en France, et donc de choisir le lieu d’implantation idéal pour son cabinet de kiné.

Pour chaque ville visée, le kinésithérapeute doit mettre en exergue dans son étude: le nombre d’habitants et la moyenne d’âge, ainsi que le nombre de concurrents déjà installés. Il va également être opportun d’étudier le nombre de praticiens exerçant une discipline pouvant être considérée comme concurrentielle ou même complémentaire à la profession de masseur-kiné, comme l’ostéopathie par exemple.

Les démarches administratives pour devenir kiné

Devenir kinésithérapeute en France implique de répondre à certaines démarches administratives obligatoires. Après avoir obtenu son  diplôme d’Etat en masso-kinésithérapie, le praticien devra:

  • s’enregistrer à l’agence régionale de santé
  • s’enregistrer auprès du Conseil départemental des masseurs kinésithérapeutes.
  • souscrire à une assurance Responsabilité Civile Professionnelle.
  • déclarer à l’administration fiscale les coordonnées de son cabinet de kiné pour établir la bonne imposition
  • cotiser à l’URSSAF
  • cotiser à la caisse de retraite obligatoire des masseurs-kinés : C.A.R.P.I.M.K.O

Se constituer une clientèle

Dès l’obtention de son diplôme de kinésithérapie, le jeune praticien pourra exercer son métier de kinésithérapeute en France dans des établissements publics, privés, ou bien comme cela est souvent le cas: en libéral. Il aura alors la possibilité de créer son propre cabinet de kinésithérapie à partir de rien et devra donc prendre le temps de communiquer pour se constituer sa clientèle.

Une autre alternative pour remédier à cet écueil est de reprendre le cabinet d’un kinésithérapeute en départ à la retraite, de fidéliser la clientèle déjà existante puis de la développer. Il est possible de faire appel à un organisme spécialisé qui vous aidera à analyser la valeur d’un cabinet de kinésithérapie (lien : http://www.aeecmk.net/)

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *